Présentation

Histoire de la traduction en Amérique latine

Ce site a été créé par le Groupe de recherche en Histoire de la traduction en Amérique latine (HISTAL) de l’Université de Montréal, sous la direction du professeur Georges L. Bastin. Plusieurs spécialistes du monde entier ont également contribué à sa construction par le biais des textes et des informations qu’ils nous ont transmis.

Le site HISTAL a pour objectif principal d’offrir un espace d’échange d’expériences dans le domaine de l’histoire de la traduction en Amérique latine, un point de rencontre où partager des informations avec toutes celles et tous ceux qui s’intéressent à l’histoire de la traduction en Amérique latine, y compris le Brésil. Dans la mesure où il suscitera un échange véritable, nous prendrons tous part à l’étude et à la mise en valeur des diverses contributions de Latino-américains et d’étrangers, au cours de l’histoire, à l’exercice et au développement de l’activité de traduction dans cette partie du continent américain.

Le site est un effort collectif qui vise une connaissance plus approfondie et une mise en valeur des apports de la pratique et de la réflexion traductologiques au développement politique, social et économique de la région. Une reconnaissance à toutes ces femmes et tous ces hommes qui ont rendu possible le contact avec d’autres cultures, qui ont donné aux concepts « importés » un sens « propre », qui ont permis de faire connaître des textes d’une transcendance inestimable pour l’évolution de l’Amérique latine, qui ont diffusé une part du patrimoine latino-américain et qui, à l’occasion, ont assumé le rôle d’agents de changement et de progrès pour la région et le reste du monde.

Au cours des années, le Groupe HISTAL a pu compter à Montréal avec plusieurs collaborateurs, parmi lesquels : Ángela Campo, Rosa Elvia Castrillón, Adriana Díaz, Álvaro Echeverri, María Gabriela Iturriza, Paula Montoya, Aura Navarro, Laura Pérez, Sônia Fernandes, Jonathan Crête et Marc Pomerleau. Des stagiaires locaux et étrangers (de Colombie et du Venezuela) ont également participé à cette entreprise : Adelaida Quintero, Nawaf Duoara, Jeanette Pantin, María Roa, Jesús Sosa, María José Giménez, Ibsen Hernández, Nelson Prato, Valérie Bello et Germana Henriques Pereira.

Nous remercions également toutes celles et toux ceux qui, de diverses parties du monde, ont enrichi ce site par leurs recherches, de textes ou d’informations d’une grande valeur, notamment Jesús Baigorri, Iciar Alonso, Grisel Ojeda, Lourdes Arencibia, Julio César Santoyo, María Alejandra Valero, Roberto Viereck, Gertrudis Payás, Virginia Triay, José Antonio Sabio Pinilla, María Manuela Fernández Sánchez, Lydia Fossa y Andrea Pagni.

Nous espérons que ce site comblera la curiosité et l’intérêt des étudiants, des praticiens et des collègues historiens de la traduction. Nous souhaitons surtout que nombreux soient celles et ceux qui contribuent à l’enrichir par le biais de : critiques, articles, études, projets et informations utiles à celles et ceux qui, comme nous, prétendent, par l’entremise de la traduction, mettre en valeur le patrimoine culturel et idéologique de l’Amérique latine dont la portée est universelle.

Bienvenue à toutes et à tous!